Traducteur de lange

Vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. Actes 1:8, la Bible.

mardi 24 mai 2011

Achab et Jézabel (4/4)

Luc 9:54-55 ; Jean 4 ; 1 Rois 16-21 ; 2 Samuel 11 ; 1 Samuel 18:5-15

Les articles précédents sur le même sujet :
Achab et Jézabel (1/4) - Introduction à l'étude des esprits d'Achab et de Jézabel.
Achab et Jézabel (2/4) - Qui étaient Achab et Jézabel pour d'Israël ?
Achab et Jézabel (3/4) - Caractéristiques de Achab et de Jézabel.

Dans le présent article, nous présentons des exemples de manifestation des esprits d'Achab et de Jézabel. Nous terminons cet enseignement sur quelques clés sur le discernement des esprits d'une manière générale.

Exemples bibliques de manifestation de Jézabel et d'Achab

Même si la manifestation de cet esprit des ténèbres a été constatée dans la vie d'une femme, Jézabel, Il faut cependant noter que ce dernier est capable d'étendre son influence même dans la vie des hommes.

Nous souhaitons avant tout montrer que personne n'est d'office à l'abri de l'influence de cet esprit des ténèbres. Ce message vient pour nous éclairer et nous faire prendre conscience afin que nous puissions l'éviter pour notre salut.


1- Jean et Jacques face aux Samaritains

Nous citerons tout naturellement d'abord les disciples Jean et Jacques, face aux Samaritains inhospitaliers dans le passage qui fait l'objet de cette méditation (Luc 9:54-56).


2- Adultère et crime de David

Ensuite nous présenterons le cas du roi David dans l'histoire de son adultère avec la femme de son serviteur Uri, qu'il fit assassiner (2 Samuel 11). Dans cette histoire, le roi David attiré par la convoitise de la femme de son serviteur Uri, encore le champ. De la guerre, décide de commettre l'adultère. Il s'en suivra une grosse de cette femme. Le roi David, voulant imputer cette grossesse à Uri, lui recommanda de rentrer chez lui afin de passer un peu de temps avec sa femme avant de retourner à nouveau sur le champ de bataille.

2 Samuel 11:1-17
1 Lannée suivante, au temps où les rois se mettaienten campagne, David envoya Joab, avec ses serviteurs et tout Israël, pourdétruire les fils dAmmon et pour assiéger Rabba. Mais David resta à Jérusalem.

2 Un soir, David se leva de sa couche; et, comme il se promenait sur le toit de la maison royale, il aperçut de là une femme qui se baignait, et qui était très belle de figure. 3 David fit demander qui était cette femme, et on lui dit : Nest-ce pas Bath-Schéba, fille dEliam, femme dUrie, le Héthien? 4 Et David envoya des gens pour la chercher. Elle vint vers lui, et il coucha avec elle. Après sêtre purifiée de sa souillure, elle retourna dans sa maison. 5 Cette femme devint enceinte, et elle fit dire à David : Je suis enceinte.

6 Alors David expédia cet ordre à Joab: Envoie-moi Urie, le Héthien. Et Joab envoya Urie à David. 7 Urie se rendit auprès de David, qui linterrogea sur létat de Joab, sur l'état du peuple, et sur létat de la guerre. 8 Puis David dit à Urie: Descends dans ta maison, et lave tes pieds. Urie sortit de la maison royale, et il fut suivi d'un présent du roi. 9 Mais Urie se coucha à la porte de la maison royale, avec tous les serviteurs de sonmaître, et il ne descendit point dans sa maison. 10 On eninforma David, et on lui dit: Urie n'est pas descendu dans sa maison. Et David dit à Urie : N'arrives-tu pas de voyage? Pourquoi nes-tu pas descendu dans tamaison? 11 Urie répondit à David : L'arche et Israël et Juda habitent sous destentes, mon seigneur Joab et les serviteurs de mon seigneur campent en rasecampagne, et moi jentrerais dans ma maison pour manger et boire et pour coucher avec ma femme! Aussi vrai que tu es vivant et que ton âme est vivante, je ne ferai point cela. 12 David dit à Urie: Reste ici encore aujourdhui, et demain je te renverrai. Et Urie resta àJérusalem ce jour-là et le lendemain. 13 Davidlinvita à manger et à boire en sa présence, et il l'enivra; et le soir, Uriesortit pour se mettre sur sa couche, avec les serviteurs de son maître, mais ilne descendit point dans sa maison. 

14 Le lendemain matin, David écrivit une lettre à Joab, et l'envoya par la main d'Urie. 15 Il écrivit dans cette lettre : Placez Urie au plus fort du combat, et retirez-vous de lui, afin quil soit frappé et quil meure. 16 Joab, en assiégeant la ville, plaça Urie à lendroit quil savait défendu par de vaillants soldats. 17 Les hommes de laville firent une sortie et se battirent contre Joab; plusieurs tombèrent parmile peuple, parmi les serviteurs de David, et Urie, le Héthien, fut aussi tué.

Mais ce dernier refusa à toutes les propositions de son maître, s'appuyant sur le fait qui ne pouvait accepter de rentrer chez lui pour de détendre et abandonner l'arche de l’Éternel, menacée par les philistins. C'est ainsi que David commanda à Joab, le général de son armée de Faire en sorte que son serviteur Uri soit désormais placé dans la zone représentant le plus fort des combats. Le but, pour David, étant bien entendu que cet soit rapidement atteint par les ennemis et qu'il meurt ! C'est justement et malheureusement ce qui arriva.

Uri mourut et le roi David s'empare définitivement de sa femme. Mais Dieu, par la voix de son prophète Natan repris le roi David qui reconnu son péché et réclama le pardon de son Dieu qui le lui accordant mais assorti avec des conséquences qui furent tragiques pour la suite de sa royauté.

A l'analyse de cette histoire, nous retrouvons exactement le mode opératoire de Jézabel dans l'histoire du champ de Naboth (1 Rois 16:1-16). Jézabel usurpa la signature de son mari Achab, encore roi d'Israel et écrivit une lettre aux anciens dans le but de faire assassiner Naboth afin que son mari Achab prenne la possession du champ de Naboth qu'il convoitait. Mais là encore lorsque ceux-ci réalisa leur forfait, l'Eternel Dieu envoya son prophète Eli pour leur dire sa sentence. Sauf que dans ce cas, ils ne regrettèrent pas leurs actes. Nous constatons en effet une similitude dans les deux histoires.

Une étude approfondie sur le péché d'adultère du roi David, conduit au fait que le roi David ait violé les dix commandements. En effet, il commit la convoitise, le mensonge, l'adultère, le meurtre, le déshonneur de sa famille, etc ..


3- Saül, jaloux de David, tente de le tuer

Le dernier exemple que Nous souhaitons présenter concerne le cas du roi Saül, le premier roi d'Israël. Lorsque celui-ci fut rejeter comme roi par l’Éternel Dieu pour sa désobéissance répétée, un jeune berger, David, le benjamin d'Isaï, fut établi à sa place par le prophète Samuel. Mais Saül continua toujours à exercer ses fonctions de roi avec à ses côtés le jeune roi David.

Mais Saül s'apercevant très vite des qualités et des exploits de ce dernier, s'était laissé influencer par un esprit malin. Il tenta à plusieurs reprise de supprimer la vie à David qui s'était enfui loin de lui jusqu'à sa mort. Bien qu'ayant eut plusieurs occasions de se venger de son ennemi, David n'osa point porter la main sur l'oint de l’Éternel. Pour Saül, David n'était qu'un enfant et devrait continuer de l'être, il voulu infantiliser ce dernier par jalousie.

D'une manière générale, et comme nous l'avons déjà évoqué plus haut, l'esprit de Jezabel, possédant la vie d' une personne, pour se manifester a besoin de rencontrer une autre personne faisant l'objet lui de l'influence de l'esprit d'Achab, c'est-à-dire celui qui jouera le rôle de la victime ou du dominé.

1 Samuel 18:5-15
5 David allait et réussissait partout où l'envoyait Saül; il fut mis par Saül à la tête des gens de guerre, et il plaisait à tout le peuple, même aux serviteurs de Saül.
6 Comme ils revenaient, lors du retour de David après quil eut tué le Philistin, les femmes sortirent de toutes les villes dIsraël au-devant du roi Saül, en chantant et en dansant, au son des tambourins et des triangles, et en poussant des cris de joie. 7 Les femmes qui chantaient se répondaient les unes aux autres, et disaient:
Saül a frappé ses mille, Et David ses dix mille.
8 Saül fut très irrité, et cela lui déplut. Il dit: On en donne dix mille à David, et cest à moi que lon donne les mille! Il ne lui manque plus que la royauté. 9 Et Saül regarda David d'un mauvais œil, à partir de ce jour et dans la suite. 10 Le lendemain, le mauvais esprit venant de Dieu saisit Saül, qui eut des accès de délire au milieu de la maison. David jouait, comme les autres jours, et Saül avait sa lance à la main. 11 Saül leva sa lance, disant en lui-même: Je frapperai David contre la paroi. Mais David se détourna de lui deux fois. 12 Saül craignait la présence de David, parce que lEternel était avec David et sétait retiré de lui. 13 Il l'éloigna de sa personne, et il létablit chef de mille hommes. David sortait et rentrait à la tête du peuple; 14 il réussissait dans toutes ses entreprises, et lEternel était avec lui. 15 Saül, voyant quil réussissait toujours, avait peur de lui;

Saül tenta d'infantiliser le roi David qui su, avec la sagesse et l'intelligence spirituelle, se soustraire de l'influence de l'esprit de Jézabel chez Saül. Il refusa de jouer le rôle d'Achab face à ce dernier et s'éloigna de lui. L'attitude de David constitue un bon exemple pour lutter contre l'influence de l'esprit de Jézabel. Une étude du rapport que le roi David entretint avec le roi Saül représente des éléments pour contrer l'influence de Jézabel.


Discernement des esprits

Pour terminer cet enseignement, nous souhaitons ouvrir un autre paragraphe en donnant, d'une façon générale, quelques indications sur le discernement des esprits. Nous pouvons, d'ores et déjà, noter que discerner les esprits est une capacité qui est conférée à l'homme par l'Eternel Dieu pour l'accomplissement de Son œuvre dans le domaine de la délivrance des âmes tenues captives par Satan. Mais nous pouvons noter au passage que le jeûne et la prière pratiqués d'une façon régulière sont des moyens efficace dans ce domaine.

Le Seigneur Jésus lors d'un Ses enseignements sur le cœur de l'homme a déclaré que c'est de l'abondance du cœur que la bouche parle. En d'autres termes, si nous prêtons attention aux paroles qui sortent qui sortent de nos bouches ou celles de nos semblables, et si en plus, sans tenir compte de nos émotions, nous permettons au Saint-Esprit de Dieu de nous instruire sur notre état d' esprit ou celui des autres, eh bien, nous connaîtrons avec précision toutes choses au sujet de l'homme en général. 

Autre chose encore que nous avons à noter est de ne jamais juger les autres mais plutôt de les observer attentivement afin d'être enseigné par le Saint-Esprit sur leur personnalité. Sachant que notre objectif étant avant tout de venir plus tard en aide à ces personnes. Pour avoir un discernement poussé, il faudra surtout accepter le brisement que le Seigneur nous imposera. Car une personne brisée possède un sens spirituel encore plus sensible que la normale.

C'est donc ainsi que généralement, l'on vous demandera de vous présenter par exemple lors d'un entretien d'embauche. Certes, cet exercice peut paraitre peut-être banal mais il permettra à celui qui vous écoutera de tenter de cerner votre personnalité, et donc ce que vous êtes en réalité. Car comme nous l'avons déjà évoqué dans l'un des articles précédent, et dont le titre est : l'esprit, la vie même de l'homme.

C'est pourquoi la meilleur approche pour connaitre un homme passera par la recherche d'information en rapport avec son esprit. Cette connaissance constitue des éléments fiables car ils proviennent pas du raisonnent humain mais de Dieu.

Il est important de chercher à instant donné à connaitre l'état de notre esprit. Cet exercice nous aidera à le maintenir constamment dans une position qui soit agréable au Saint-Esprit de Dieu et donc à notre Seigneur Jésus-Christ. Car un esprit dont l'état s'avère non éligible devant Dieu ne peut prétendre à des révélations divines.

Pasteur Honoré

Aucun commentaire: